Envie d'Ailleurs

Road-trip en Nouvelle-Zélande (Partie 1)

On continue la traversée du Pacifique vers l’ouest, direction la Nouvelle-Zélande. C’est en Terre du Milieu que je passerai les trois prochaines semaines à sillonner les routes de l’ile du sud. Je suis à l’autre bout du monde, loin de tout. La Nouvelle-Zélande, c’est un petit paradis sur terre pour les amoureux de la nature comme moi. Retour sur la moitié sud-est du road-trip : de Christchurch jusqu’à Fiordland.

Mardi 9 mars, je m’envole pour la Nouvelle-Zélande depuis Tahiti. J’ai passé la nuit à l’aéroport pour être sur place pour mon vol de 8h. Le trajet durera 6h. Mais comme cela devait arriver inévitablement sur un tour du monde, il est temps pour moi de franchir la ligne de changement de date. Parti le 9 mars, c’est le 10 mars à 13h que j’atterris à Auckland. C’est une étrange sensation que d’avoir perdu une journée. Cela dit, faisant mon tour du monde sur une année bissextile, et voyageant d’est en ouest, je gagnerai au final bien plus de temps que je n’en perds en réalité.

Je ne reste pas bien longtemps à Auckland, puisque j’ai réservé un vol le jour même pour Christchurch sur l’ile du sud. Sur les conseils des diverses rencontres, je choisirai de visiter l’ile du sud en trois semaines. Je préfère me concentrer sur une seule ile étant limité par le temps. Les distances sont grandes en Nouvelle-Zélande et il faut savoir ne pas être trop ambitieux. Je reviendrai de toute façon, c’est une certitude. Je visiterai l’ile du nord sur un prochain voyage.

J’arrive à Christchurch vers 20h. Je verrai un coucher de soleil exceptionnel de l’avion. Une voiture de location m’attend à l’aéroport. Je l’aurai pour les dix-neuf prochains jours. De quoi faire un joli road-trip autour de l’ile du sud. Je récupère la voiture assez facilement ; à 21h je suis déjà en train de conduire dans les rues de Christchurch. Je prends rapidement le plie de la conduite à gauche. Je fais le tour de la ville à la recherche d’une auberge de jeunesse, mais à cette heure de la nuit je trouve chaque auberge fermée et complète. Après une heure à tourner en rond, épuisé par cette journée de voyage, je laisse tomber et je me gare dans une rue tranquille. Je passerai la nuit dans la voiture, le siège passager incliné et les vitres cachées maladroitement avec des vêtements.

Le lendemain, je me réveille tranquillement dans ma nouvelle voiture. Finalement on ne dort pas si mal dans une voiture ! Au réveil, j’ai une bonne surprise ; j’avais laissé une annonce sur Facebook pour trouver des compagnons de voyage pour mon road-trip, et quelqu’un m’a répondu. C’est un allemand de 20 ans, Moritz, qui se trouve à Dunedin à cinq heures au sud de Christchurch. Je lui passe un coup de fil et on se met d’accord pour se retrouver le soir même dans son auberge à Dunedin.

Il faut compter un peu plus de 400 kms pour descendre jusqu’à Dunedin. Je vais visiter la péninsule de Banks, en face de Christchurch, avant de commencer la route vers le sud. Les paysages sont super beaux. Ce premier aperçu de la Nouvelle-Zélande me botte bien. Je visite le petit village de pêcheurs de Akaroa. Il s’agit en fait d’une ancienne colonie française ; beaucoup de magasins ont encore des enseignes en français. Le port est très charmant.

Il me faudra bien six heures pour arriver à Dunedin. L’autoroute néo-zélandaise comme dans beaucoup d’autres pays que j’ai visité c’est notre standard de la nationale, voire départementale. Il faut donc être armé de patience. Je retrouve Moritz dans son auberge et nous faisons connaissance. Le contact passe bien ; aussi nous mettons-nous d’accord pour faire le tour de l’ile tous les deux. C’est un drôle de hasard de trouver un compagnon de road-trip dès le premier jour sur place. Et surtout d’avoir les mêmes envies et le même style de voyage. Je me réjouis de ne pas à avoir à parcourir tous ces kilomètres tout seul ; un peu de compagnie ne fait pas de mal sur un road-trip.

Dès le lendemain, samedi 12 mars, nous prenons la route tous les deux. Nous faisons d’abord quelques courses pour nous ravitailler pour les prochaines semaines. Puis nous allons visiter la péninsule d’Otago, à l’est de Dunedin. Les plages y sont très jolis. Et au bout, à Harrington Point, on peut voir quelques otaries qui se dorent la pilule au soleil. Nous faisons ensuite cap vers le sud, en direction des Catlins où nous passerons les prochains jours. Nous nous arrêtons en route à Kaka Point, dans un petit camping sur le bord de mer.

Le dimanche, nous poursuivons notre route vers le sud jusqu’au point le plus septentrionale de la Nouvelle-Zélande, Slope Point. Nous allons admirer la vue depuis le phare de Kaka Point ; c’est splendide. Puis visiter les chutes Purakaunui, qui ont beaucoup de charme. Et pour terminer à Slope Point, en admirant les jolis paysages côtiers. Pour l’anecdote, nous ferons un détour de 100 kms aller-retour pour retourner au camping où nous avions oublié tous nos fruits et légumes. Et évidemment ça arrive quand la route est bloquée et remplacée par un détour de 20 kms sur une route de terre… Les aléas du voyage… Notre camping à Slope Point est mon préféré du séjour en Nouvelle-Zélande. Dans une ferme au milieu des collines vertes couvertes de moutons, le calme et la sérénité règne. C’est un vrai plaisir de camper dans ces conditions.

Le lendemain, cap vers l’ouest, direction Te Anau au cœur du Fiordland, la région des fjords de Nouvelle-Zélande. Toujours de superbes paysages croisés en route. Les plages ici sont de toute beauté. Les terres intérieures sont encore plus belles à mon gout ; des collines vertes avec des moutons à perte de vue qui broutent l’herbe fraiche à longueur de journée. Surement les moutons les plus heureux du monde…

A force de faire de passer par des pistes non goudronnées, il fallait que ça arrive : on crève un pneu peu avant Invercargill. Ma bonne étoile me suit toujours car nous nous en rendons compte dans la ville et pouvons immédiatement faire réparer le pneu dans un garage agréé couvert par l’assurance de la voiture. Cela aurait pu arriver n’importe où, et la chance veut que cela arrive à cinq minutes du garage… En trente minutes, nous sommes prêt à reprendre la route…

Comme un dernier cadeau avant de quitter la côte sud, on s’arrêtera à la plage, qui s’avèrera être ma préférée de Nouvelle-Zélande : Gemstone Beach. Le moment de notre passage a certainement beaucoup aidé ; l’orage en préparation, l’horizon était très menaçant et les couleurs irréelles. Un très beau souvenir.

Nous passerons aussi par les Clifden Caves, une très jolie grotte que l’on peut découvrir en mode spéléo par nous même. Nous resterons plus d’une heure sous terre à frayer notre chemin dans les petits recoins de la grotte, traversant des passages inondés, pour finalement atterrir un peu désorienté sur une autre sortie. C’était très sympa.

Nous arrivons le soir à Te Anau, sous un ciel très menaçant. On sent que le temps change. Nous nous baserons à Te Anau les quatre prochaines nuits au camping pour visiter les alentours.

Le mardi 15 mars, nous nous réveillons sous la pluie. Nous allons tout de même faire une petite promenade sur un bout du Kepler Track, grande randonnée de plusieurs jours. Le chemin nous fait passer dans la forêt humide, ce qui est le cadre idéal avec ce temps. L’emblème national de la Nouvelle-Zélande, la fougère, est vraiment de partout… Le parcours que l’on fait étant une traversée, on fait de l’autostop pour rejoindre le point de départ et récupérer la voiture. En une minute, on voiture s’arrête… Les néozélandais sont tellement gentils et accueillants.

Par chance, le temps change le lendemain pour l’une des étapes phares du road-trip : le Milford Sound, l’un des plus beaux fjords du pays. Il faut compter deux heures de route depuis Te Anau jusqu’à Milford Sound. Partis sous les nuages, nous arrivons sous un ciel bleu immaculé. Nous faisons une superbe croisière de deux heures au cœur du fjords. Un des plus beaux souvenirs de Nouvelle-Zélande !

Petit coup de flippe sur le trajet de retour vers Te Anau. Nous nous arrêtons à une chute pendant une petite demi-heure et, au moment de reprendre la route, la voiture ne démarre plus. J’avais malheureusement laissé les phares allumés. En une demi heure, cela aura suffit pour vider la batterie !! Sur un parking d’un parc national à la tombée de la nuit, on a vraiment cru quelques secondes que l’on passerait la nuit dans la voiture… Finalement, l’entre-aide des touristes nous sauvera ; quelqu’un avait des câbles et nous fait démarrer. Un road-trip n’est pas un road-trip sans épisode de ce genre… Smile with tongue out

Le jeudi, nous terminons notre séjour à Fiordland par la magnifique randonnée du Key Summit. Encore une fois gâtés par le temps, nous faisons l’ascension du Key Summit à 918 m et admirons la vue sur le fjord intérieur et les montagnes environnantes. C’est splendide !

Nous quittons la région des fjords le vendredi matin et continuons la route vers le nord, avec un petit crochet par le centre pour aller voir la région des lacs. C’est ainsi que se termine la première partie du road-trip. En une semaine, le compteur affiche déjà 1800 kms. Il y a encore pas mal de chemin à parcourir avant de rentrer sur Christchurch. La suite des aventures au prochain épisode…

Laisser un commentaire


Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505

Warning: stristr() expects parameter 1 to be string, array given in /homepages/1/d568393655/htdocs/app568395416/wp-content/plugins/custom-facebook-feed/inc/CFF_Utils.php on line 505
Please enter the Page ID of the Facebook feed you'd like to display. You can do this in either the Custom Facebook Feed plugin settings or in the shortcode itself. For example, [custom-facebook-feed id=YOUR_PAGE_ID_HERE].